Pensez a vider le cache de votre navigateur pour le bon fonctionnement du site

VOSTFR
Cerrar

Ajouter un vote positif (+1) +6 Ajouter un vote negatif (-1)
Mode Cinema




 





    Tu Seras Un Homme En Streaming


    Date de sortie : 2013  (1h27min)
    Réalisateur : Benoît Cohen (2013)
    Avec : Aurelio Cohen, Jules Sagot, Eléonore Pourriat
    Catégorie : Film / Comedie / VF
    Film en Version : DVDRip
    Résumé Du Film : Léo a dix ans. C'est un poète solitaire qui semble avoir quitté trop tôt la légèreté de l'enfance pour se réfugier dans la lecture. Sa rencontre avec Théo, 20 ans, jeune adulte insouciant, l'oblige à sortir de sa coquille. En devenant meilleurs amis malgré leur différence d'âge, tous deux vont s'aider à grandir.Mais cette amitié n'est pas au goût de tout le monde et le père de l'enfant décide d'y mettre un terme. Alors Théo entraine Léo pour une escapade au bord de la mer, au risque de ne plus contrôler la situation...
Tu Seras Un Homme Trailer


2 » (22 Fevrier 2016 22:06)

@ hawne
je trouve ton analyse totalement pertinente..
-1

1 » (21 Fevrier 2016 13:57)

Personnages bloqués en manque d'amour, de confiance ou de rêve, et Théo (qui finalement n'est pas moins un "connard" que les autres, pour reprendre la question posée par le père) autour duquel tourne (un peu trop) ce carrousel et qui vient bouleverser les quotidiens, le sien y compris, avec son côté fantasque, son immaturité supposée rafraîchissante...

Oui mais voilà, tout cela demeure très froid et superficiel. On a du mal à se prendre d'affection ou de compassion, pas de catharsis ou de plongée dans les corps. L'émotion n'est pas viscérale, elle est autopsiée, clinique, décrite comme dans les colonnes d'un quotidien. Et puis c'est Théo qui joue l'enfant davantage que Léo et de ce fait on l'accompagne dans son égoïsme et ses états d'âme, qui "finiront par guérir" cette famille malade pour un happy-end assez mal ajusté, trop bien-pensant pour vraiment saisir les coeurs, tout juste la morale.

Et puis la bande son et les dialogues ne collent pas, Lhasa ou les French Cowboys récurrents et le numéro d'acteur(s) autour de la Cerisaie de Tchekhov donnent un parfum trop M.J.C. à une histoire qui finalement aurait eu avantage à être écrite d'une main sensible (à la Gavalda) plutôt que filmée "en famille" par (et pour ?) la tribu Cohen(*), dont on garde l'impression qu'elle fait davantage sa promotion plutôt que de s'intéresser au coeur de ses personnages.

En résumé beaucoup d'égo et peu de sentiment. Dommage, le sujet méritait mieux. quatre

(*) Père à la caméra, mère, fils et baby-sitter IRL en tant qu'acteurs sans compter les copains.
-4

Information

Les membres de Visiteurs ne peuvent laisser de commentaires.